Le tout électrique dans les transports se généralise.

C’est une réalité d’aujourd’hui dans les transports collectifs terrestres (train, trams, métro, bus..) et une tendance de fond dans les transports individuels (voiture, vélo électrique, gyroroues…).

C’est donc toute une industrie qui se transforme en profondeur en intégrant le numérique et l’énergie électrique. Si le transport aérien n’est pas encore impacté par cette révolution, c’est uniquement parce que les barrières technologiques de la miniaturisation du stockage de l’énergie n’ont pas encore été levées. Pour autant, les drones électriques sont toujours plus nombreux et le tour du monde de l’avion à énergie solaire Solar Impulse 2 à ouvert la voie.

Tous les secteurs des transports sont ainsi concernés par le Domaine Professionnel « Énergie électrique et transports ». Il permet d’acquérir toutes les compétences nécessaire à l’élaboration systèmes électriques dans les systèmes embarqués au sens le plus large, que ces systèmes soient autonomes ou non.

Le spectre des compétences nécessaires est très étendu : électronique de puissance, stockage de l’énergie, automatique, intelligence artificielle, mécanique, électronique et informatique embarquée… Ce domaine Professionnel est co-piloté par des équipes de recherche de l’ISEN et de l’ICAM.